Caféine

Bienvenue sur mon site. Je m’appelle Romain et je suis nutritionniste. Voici une synthèse de mes recherches, vous pouvez consultez mes sources en bas de page. Je vous souhaite une agréable visite et une bonne lecture !

Pour renforcer l’organisme et satisfaire ses besoins divers, on a souvent recours à des compléments alimentaires. La caféine fait partie de ceux-ci, et a des effets variés selon les consommateurs. Il serait donc judicieux de s’intéresser à ce complément qu’est la caféine, à sa composition, à ses effets et aux autres facteurs qui la caractérisent.

Connue sous les noms scientifiques 1,3,7-triméthylxanthine ou méthylthéobromine, la caféine est un alcaloïde que l’on retrouve dans plusieurs aliments. Elle est un stimulant psychotrope du système nerveux et a un effet diurétique. Elle est puissante et agit contre les récepteurs de l’adénosine, responsable de la détente et de la somnolence. La caféine lutte donc efficacement contre les états de fatigue.

Présente dans les graines, les feuilles et les fruits, la caféine peut avoir des effets divers. Dans certains cas, elle joue le rôle d’insecticide naturel qui tue ou paralyse les insectes qui en consomment. C’est chez les mammifères que son effet stimulant se manifeste le plus, créant une sensation d’excitation permanente. Le nootropique qu’est la caféine stimule l’éveil et la vigilance.

Elle est le complément idéal pour retrouver une certaine tonicité et recouvrer une endurance physique entre-temps perdue. Cet alcaloïde de la famille des méthylanxithilines est présent dans de nombreuses boissons énergisantes issues de dérivés de la noix de kola, dont elle s’avère être la composante essentielle. On la retrouve également dans les diverses formes de cacao.

Informations techniques sur la caféine

La caféine est la substance psychoactive la plus consommée au monde, avec une consommation annuelle de 120.000 tonnes. La méthylthéobromine ou caféine a pour formule brute C8H10N4O2 et est aussi composée de théophylline et de théobromine. Dans l’eau et les solvants organiques, elle est légèrement soluble. A température élevée, sa solubilité augmente.

A l’état pur, elle a une coloration blanche et un goût amer. Dans les environnements relativement acides et basiques, elle est très stable et est une base faible pouvant réagir avec les acides pour aboutir à l’obtention des sels. Cependant, elle ne s’ionise pas dans une solution aqueuse normale.

A certains égards, la caféine serait plus efficace sous forme de comprimés. Cette hypothèse a été battue en brèche par une étude qui a prouvé que, quelle que soit sa forme, la caféine a les mêmes effets d’amélioration de vigilance, de lutte contre la fatigue et d’éveil des sens. En comprimés, elle est préférée par les étudiants en préparation d’examen.

Selon certaines hypothèses, la caféine serait consommable par la peau. Son efficacité via ce procédé d’absorption n’a, toutefois, pas été confirmée. Mieux, elle ne peut stimuler convenablement le système nerveux par cette voie d’absorption, qui paraît compliquée et quasi-improbable, la voie orale étant le seul moyen fiable de l’introduire dans l’organisme humain.

Posologie : dosage recommandé

La consommation de caféine a des effets variables en fonction des sujets. Pour un débutant, une dose de 100 mg de compléments de caféine serait souhaitable. A 200 mg, elle brûle plus efficacement les surplus de graisse et est donc conseillée pour les cures minceur.

Pour un adulte, un dosage de 60 mg est conseillé. Au-delà, elle pourrait avoir des effets secondaires, sauf pour une personne très dépendante qui a souvent besoin d’une dose de 200 mg au minimum pour éveiller ses sens. En règle générale, les doses minimales varient en fonction de l’âge et de l’état de santé du consommateur.

Selon les pays, cette dose peut aller de 200 à 400 mg par jour et par personne, selon les chiffres révélés par les autorités sanitaires européennes. Les femmes enceintes et allaitantes devraient impérativement se limiter à un dosage inférieur ou égal à 200 mg de caféine par jour.

Pour un enfant, ce dosage est de 3 mg/kg de poids, soit 45 mg par jour pour la tranche de 5 à 6 ans, 60 mg ceux de 7-9 ans et 85 mg pour un enfant dont l’âge est compris entre 10 et 12 ans.

Recherches scientifiques

La caféine à fait l’objet de nombreuses recherches visant à connaître ses effets. Les conclusions de ces recherches ont fait cas de résultats que l’on peut scinder en deux volets. D’un côté, il y a les effets confirmés de la caféine et, d’un autre, ses effets supposés.

Les effets confirmés

La caféine a pour effet la stimulation du système nerveux central et du système cardio-vasculaire, en diminuant la somnolence et en provoquant davantage la réactivité et l’attention, étant une substance psychoactive. C’est un complément alimentaire légalement reconnu et classé parmi les « substances alimentaires à buts multiples ». La caféine est reconnue comme étant sans danger malgré certains effets secondaires.

Comme tout stimulant, elle peut avoir des effets indésirables sur l’organisme. Ceux-ci varient généralement d’une personne à une autre et ne se présentent pas souvent de la même manière. Bien qu’étant sans risques majeurs pour le corps humain à dose normale, elle peut s’avérer toxique à forte dose. L’avis d’un médecin est souvent conseillé en cas de doute.

Dans certains cas, la caféine provoque une vasodilatation, des réactions sur le système respiratoire et sur le système gastro-intestinal. Les muscles squelettiques, le flux sanguin rénal, la glycogénolyse et la lipolyse sont également des points d’action de la caféine. Elle optimise les performances physiques et intellectuelles, ainsi que l’humeur, autant qu’elle augmente la diurèse. Un oubli de consommation peut provoquer les effets inverses.

Utilisée aussi pour augmenter le métabolisme basal de l’organisme humain, la caféine a un double effet récréatif et médical. Elle provoque une vigilance accrue du système nerveux central qui se trouve logiquement plus éveillé. Ses effets se révèlent à travers la concrétisation de pensées plus claires, une augmentation de la concentration et une parfaite maîtrise des faits et des agissements.

Il est cependant important d’insister sur le fait que les effets métaboliques, de ce complément alimentaire, peuvent être fonction de la génétique du consommateur. Une consommation excessive peut rendre un sujet dépendant et ne plus provoquer les réactions caractéristiques habituelles de ce stimulant. On parle alors de « tolérance insurmontable », le sujet devenant insensible aux effets de la caféine.

C’est dire que les effets métaboliques de la caféine peuvent varier selon que l’on soit « naïf » à la caféine (cas d’un consommateur occasionnel), ou « habitué » à la caféine (cas d’un consommateur quotidien).

Ces effets métaboliques peuvent varier en fonction de la génétique ; plus précisément, ils peuvent tenir compte du polymorphisme sur l’enzyme CYP1A1/2 selon le sujet.

Comme tout médicament, un surdosage de caféine pourrait provoquer des réactions indésirables pour votre organisme. En ce sens, une étude révèle, après un examen des différences de métabolisme entre un humain et un rat, qu’une dose de caféine de 10 mg/kg de poids chez le rat est l’équivalent biologique de 250 mg pour un humain de 70 kg.

Les effets supposés

Outre les propriétés qui lui sont généralement attribués, elle jouerait le rôle de laxatif léger par l’accélération du transit intestinal. Par ailleurs, les aliments qui en sont composés sont supposés être des aphrodisiaques efficaces. En association avec d’autres substances comme la synéphrine, elle serait utilisée pour accélérer la perte de poids et serait aussi efficace comme coupe-faim.

Consommée de façon modérée, elle réduirait le risque d’accident cardiovasculaire et d’insuffisance cardiaque. Elle protégerait aussi contre les maladies de Parkinson et d’Alzheimer. Sa consommation avant les entraînements offrirait des avantages fonctionnels aux sportifs.

Elle améliorerait la circulation sanguine, la rendant plus fluide et conférerait une certaine endurance à votre organisme face à la perception des douleurs musculaires. Elle préserverait également les muscles contre certains dommages, et serait en mesure de rester dans l’organisme pendant environ 12 heures de temps.

Dernières considérations

Il est unanimement admis que la caféine est un stimulant et un complément alimentaire d’une grande efficacité. Prisée par les étudiants et les sportifs pour améliorer leurs performances, d’autres l’adoptent pour sa capacité à faire perdre du poids.

A travers plusieurs études scientifiques, la croyance selon laquelle la caféine entraînerait l’ostéoporose chez les enfants a été réfutée. Elle a donc les mêmes effets sur les enfants que sur les adultes, pour peu qu’il n’y est pas surdosage.