Ginkgo biloba

Le Ginkgo Biloba est un des compléments alimentaires les plus utilisés en France pour contrer le déclin cognitif. Il peut également augmenter les performances cognitives chez des personnes en bonne santé, cet effet n’est cependant ni systématique ni fiable.

Le Gingko Biloba agit sur le système cardiovasculaire et sur le cerveau. Sous sa forme médicamenteuse, il est catégorisé comme étant un vasodilatateur périphérique. Il accélère notamment le débit sanguin cérébral et contribue à la formation de la mémoire.

Sur cette page, vous trouverez le récapitulatif de l’état de la recherche scientifique au sujet du Ginkgo Biloba. Nous vous expliquons quels sont les différents effets du Ginkgo Biloba sur le corps humain, et si ces effets sont confirmés (prouvés) scientifiquement ou non (afin de ne pas gaspiller votre argent si les effets que vous recherchez ne sont pas certains).

 

Résumé : ce qu’il faut savoir

Le Ginkgo Biloba est un arbre cultivé dans le monde entier. On consomme ses feuilles, riches en Ginkgolides et en Bilobalides, sous forme de complément alimentaire.

Le Ginkgo Biloba agit sur le système cardiovasculaire en ayant un effet vasodilatateur (dilatation des vaisseaux sanguins) et un effet stimulant sur la microcirculation. Ces effets se répercutent sur la circulation sanguine dans le cerveau, en augmentant le débit sanguin cérébral, ce qui contribue à la protection du cerveau et à une augmentation des performances cognitives.

Le Ginkgo est utilisé principalement pour combattre le déclin cognitif chez les personnes âgées. On lui trouve également une utilité pour améliorer les performances cognitives (surtout la mémoire), pour combattre les symptômes de plusieurs maladies, pour améliorer la qualité du sommeil, pour réduire le stress et l’anxiété, et même pour combattre le mal des montagnes !

Dans certains pays il est considéré comme un médicament. En France on le trouve en vente libre en pharmacie.

 

Autres – divers

Le Ginkgo Biloba est un complément issu de la médecine traditionnelle chinoise, utilisé principalement comme nootropique. Il sert à combattre le déclin cognitif.

On peut le combiner à du ginseng pour améliorer ses effets sur la formation de la mémoire.

Il est également connu sous le nom de : Tramisal, Vitalogink, Ginkor fort, Ginkogink, Tanakan, Tebonin, Rökan

 

Précautions d’emploi

Le Ginkgo Biloba est un anticoagulant, il fluidifie le sang. Il est donc prudent de ne pas en consommer si vous êtes une femme enceinte ou si vous êtes hémophile.

Demandez toujours conseil à votre médecin avant d’utiliser un complément de Ginkgo Biloba, surtout si vous suivez un traitement médicamenteux ou si vous avez des problèmes de santé.

Il pourrait y avoir une contre-indication à la consommation de Ginkgo Biloba chez les personnes atteintes d’épilepsie. En effet, plusieurs personnes souffrant d’épilepsie ont rapporté le déclenchement de crises suite à l’ingestion de Ginkgo Biloba. Il est prudent de ne pas consommer de Ginkgo Biloba si vous souffrez d’épilepsie.

Le Ginkgo Biloba influence les niveaux d’enzymes CYP2B6 et CYP3A4, ce qui peut interagir avec l’absorption de certains médicaments.

Il n’y a notablement pas d’effets secondaires au Ginkgo Biloba consommé seul. Dans certains cas extrêmement rares, le Ginkgo peut provoquer un mal de crâne, ou des troubles intestinaux légers, ou un étourdissement, ou une réaction allergique cutanée, ou une baisse de la tension artérielle.

 

Posologie du Ginkgo Biloba

Pour augmenter vos performances cognitives, consommez 120mg à 240mg de Ginkgo Biloba, 2 à 4 heures avant l’effort cognitif. Pour contrer le déclin cognitif, consommez entre 40 et 120mg de Ginkgo Biloba, 3 fois par jour indéfiniment.

Consommez toujours votre Ginkgo Biloba pendant un repas.

Les effets du Ginkgo Biloba se font ressentir surtout à long terme, parfois seulement après 6 mois de prise régulière.

Nous vous conseillons de consommer un l’extrait de Ginkgo Biloba EGb 761, aussi appelé Bikbo Biloba EGb-761. Cet extrait est normalisé à 24% de glucoflavonoïdes et 6% de terpéno-lactones.

Les feuilles de Ginkgo Biloba ne suffisent pas à apporter les doses nécessaires pour constater les effets attendus. En effet, 1 gramme d’extrait normalisé EGb 761 contient autant de molécules actives que 50 grammes de feuilles. Optez toujours pour un extrait normalisé plutôt que pour des feuilles de Ginkgo Biloba.

 

Recherche scientifique

Voici le détail de la recherche scientifique au sujet du Ginkgo Biloba. Tout d’abord voici les effets confirmés, et la force de ces effets.

 

Effets confirmés du Ginkgo Biloba

Le premier effet confirmé du Ginkgo Biloba est une diminution du déclin cognitif, avec une consommation de 240mg à 360mg de Ginkgo par jour par des personnes déjà atteintes de déclin cognitif. Cet effet ne s’appliquerait pas de manière préventive.

Un deuxième effet du Ginkgo est l’atténuation des symptômes du mal aigu des montagnes (MAM), l’équivalent du mal de mer pour la montagne qui survient dans les premiers jours qui suivent un changement d’altitude. Plusieurs études ont constaté cet effet suite à la consommation de 240mg de Ginkgo par jour pendant les 1 à 5 jours qui précèdent le changement d’altitude. Il s’agit d’un effet très variable – qui ne survient pas systématiquement.

Un troisième effet confirmé est l’amélioration de la mémoire, plus spécifiquement de la mémoire à court terme chez des personnes âgées de plus 55 ans. Cet effet est présent aussi bien chez des personnes en bonne santé que chez des personnes atteintes de pathologie neuro-dégénérescente.

On constate une légère diminution des symptômes de claudication intermittente. Cette diminution est généralement très faible, certains individus ressentent cependant une très forte diminution. Il faut attendre 6 mois pour constater les effets du Ginkgo Biloba sur ces symptômes.

Il y a une variation du débit sanguin, surtout à la hausse mais parfois aussi à la baisse en fonction du contexte dans lequel le Ginkgo est ingéré. En général, après plusieurs semaines de consommation de Ginkgo, le débit sanguin est augmenté de l’ordre de 30 à 35%. Le débit sanguin oculaire est lui aussi légèrement augmenté après au moins 2 jours de consommation de Ginkgo.

Il y a une légère amélioration de la cognition, en particulier de certains paramètres comme le rappel libre ou la reconnaissance faciale. Il n’y a pas de consensus quant aux avantages précis du Ginkgo Biloba sur les performances cognitives, certaines études montrant une absence totale d’amélioration.

Un effet intéressant est l’amélioration du sommeil sous la forme d’une réduction des épisodes de réveil pendant la nuit. Le Ginkgo Biloba consommé régulièrement favorise donc les nuits de sommeil continu. Il n’y a pas d’effet sur la phase de sommeil REM.

Enfin on remarque une légère augmentation du bien-être perçu mais uniquement chez ceux atteints d’un traumatisme crânien, et une légère atténuation des symptômes de la maladie d’Alzheimer en lien avec le déclin cognitif.

Le Ginkgo Biloba n’a aucune influence sur les paramètres suivants :

  • La concentration
  • Les acouphènes
  • La mémoire de travail
  • La libido
  • La pression intraoculaire
  • Le rythme cardiaque
  • La pression artérielle

Pour résumer le Ginkgo Biloba est donc surtout utile pour contrer les effets du déclin cérébral en maintenant un débit sanguin idéal, sans pour autant augmenter la pression artérielle. On le trouve également utile pour améliorer légèrement la cognition et la mémoire à court terme et contrer le mal aigu des montagnes.

Voici maintenant le reste des effets du Ginkgo, qui ne sont pas encore prouvés mais qui pourraient l’être très bientôt.

 

Effets supposés du Ginkgo Biloba

Tout d’abord il y aurait une réduction de la protéinurie après 8 semaines de consommation régulière de Ginkgo Biloba chez des patients atteints de diabète. Cette réduction ne s’applique peut-être pas aux personnes non diabétiques.

Le Ginkgo atténuerait légèrement les symptômes du trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (ADHD) chez les enfants. Cependant une dose de 80mg à 120mg de Ginkgo par jour serait moins puissante qu’une dose de 20mg à 30mg de Ritalin (médicament de référence).

Il y aurait une petite réduction de l’anxiété, le ginkgo aurait donc des propriétés anxiolytiques légères mais uniquement chez des personnes atteintes d’anxiété généralisée. Des études supplémentaires sont nécessaires pour prouver cet effet. Il y a peu de chance pour qu’il s’applique à des personnes n’étant pas atteintes de trouble de l’anxiété.

On constaterait une légère réduction du rythme d’accumulation des plaques chez les personnes atteintes d’athérosclérose et à risque de maladies cardiovasculaires. Cette réduction est couplée à une réduction de l’oxydation du cholestérol LDL et de l’apolipoprotéine A.

Il y aurait une légère augmentation du risque de cancer du sein chez les personnes âgées de plus de 75 ans. Il faut garder en tête que cet effet n’est pas démontré, et peine à atteindre la pertinence statistique. Il est cependant recommandé par mesure de prudence de tenir compte de cette information.

On constaterait également suite à une consommation de Ginkgo Biloba :

  • Une légère augmentationdu débit sanguin cérébral, au niveau de 2 artères cérébrales uniquement – les autres n’étant pas affectées par un quelconque changement
  • Une légère amélioration de la sérénité (sentiment d’être calme)
  • Une légère augmentation de la microcirculation à la fois périphérique et hépatique, chez des personnes âgées et après une période de consommation prolongée
  • Une légère augmentation de l’assimilation de l’oxygène sanguin, associée à l’atténuation des symptômes du mal aigu des montagnes (décrite dans les effets prouvés plus haut sur cette page)
  • Une légère augmentation de la précision et de la vitesse de traitement de l’information (capacités cognitives) ainsi que du temps de réaction (négative)
  • Une légère amélioration de l’acuité visuelle, uniquement chez des personnes atteintes d’un glaucome à pression normale
  • Une légère diminution d’un niveau de cortisol sanguin augmenté en réponse à un épisode de stress imminent
  • Une légère diminution des niveaux de Protéine C réactive
  • Une légère diminution du niveau de créatinine sanguin chez les personnes atteintes de néphropathie (affection des reins)
  • Une légère diminution des niveaux d’Interleukine 6 (IL6)
  • Une légère diminution de la mémoire numérique
  • Une légère diminution de la conjonctivite
  • Une légère diminution du risque de maladies vasculaires périphériques
  • Une réduction modeste des symptômes du syndrome prémenstruel (SPM), de vitiligo, de schizophrénie et de dyskinésie tardive
  • Chez les patients atteints de schizophrénie et de dyskinésie tardive, une légère diminution des niveaux sanguins de Facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF)

Pour terminer cette longue liste d’effets supposés, voici une liste des facteurs sur lesquels le Ginkgo Biloba n’aurait absolument aucune influence (sans certitude) :

  • L’apolipoprotéine B
  • Le glucose sanguin
  • Le risque de cancer global
  • La dépression
  • Le risque de maladie d’Alzheimer
  • Le risque de démence
  • Le risque d’infarctus du myocarde
  • Le risque d’AVC
  • Les symptômes d’autisme, de la sclérose en plaque, de syndrome de Raynaud
  • La fluence verbale

Tous les effets supposés (y compris l’absence d’effet) restent à démontrer par des études supplémentaires.

 

Dernières choses à savoir

Le Ginkgo Biloba est également utilisé en cosmétique pour une application sur la peau. L’utilisation de crème enrichie en Ginkgo Biloba améliorerait l’hydratation de la peau et réduirait les rides. On s’attend à de nouvelles recherches supplémentaires concernant ces effets dermatologiques.

Sources (en anglais) : Wikipedia, Examine

Une réflexion au sujet de « Ginkgo biloba »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *