Glucosamine

La glucosamine est un complément fabriqué à partir d’extraits de carapace de crustacés. Elle est souvent conseillée pour soulager les douleurs articulaires, et peut retarder la progression de l’arthrose (sans la soigner). Son efficacité est très variable.

Sur cette page vous allez découvrir un récapitulatif de la recherche scientifique sur la glucosamine. Nous vous expliquons de manière claire quels sont les effets prouvés de ce complément alimentaire, et comment l’utiliser pour en tirer tous les bienfaits.

Vous apprendrez aussi quels sont les effets non prouvés de la glucosamine, pour ne pas gaspiller votre argent dans une solution inefficace à votre problème.

(Nous abordons entre autre les sujets de la glucosamine en musculation et de la combinaison de glucosamine, chondroïtine et MSM.)

 

Résumé (ce qu’il faut savoir)

La glucosamine est une molécule et un complément alimentaire fabriqué à partir d’extraits de carapace de crustacés comme la crevette, la langoustine ou le homard (pour les allergies voir la section Précautions d’emploi un peu plus bas).

La glucosamine est vendue comme complément pour soulager les douleurs articulaires. Elle permet de freiner la dégradation du collagène articulaire, et donc de retarder la progression de l’arthrose. Elle diminue les symptômes de l’arthrose mais ne la soigne pas.

Son efficacité (sa puissance d’action) est très variable d’une personne à une autre, cependant son effet est en général comparable à celui du paracétamol (Doliprane) pour soulager la douleur. Si elle est efficace pour vous, alors il vaudra mieux l’utiliser plutôt que du paracétamol, car elle est moins toxique que celui-ci à long terme.

La glucosamine pourrait être utile aux athlètes pour freiner l’usure articulaire, en particulier chez les pratiquants de sports à fort impact comme la course à pied. Il n’y a pas encore de confirmation de cette utilité pour les sportifs. L’usage de la glucosamine en musculation est peu répandu, et limité surtout aux personnes commençant à développer des troubles articulaires.

Pendant longtemps on a pensé que la glucosamine pouvait provoquer une résistance à l’insuline, ce qui est un effet indésirable (similaire au diabète). Cependant de nouvelles études ont montré récemment qu’elle n’avait finalement pas d’effet sur l’insuline ni sur le diabète.

On retrouve souvent la glucosamine, la chondroïtine, et le méthyl-sulfonyl-méthane (MSM) assortis dans des complexes (combinaisons de compléments) pour combattre l’arthrose et les douleurs dues à l’arthrose. Il n’y a cependant pas de preuve d’un quelconque effet synergétique (effet démultiplié) à cette combinaison de compléments.

Nous recommandons uniquement de combiner la glucosamine et la chondroïtine (sans MSM) pour soulager à la fois les douleurs articulaires et le gonflement des articulations (inflammation, articulations enflées).

La glucosamine est également connue sous le nom de : sulfate de glucosamine, chlorhydrate de glucosamine (glucosamine hcl)

Ne pas confondre avec : glucose (sucre), N-acetylglucosamine (molécule différente)

 

Précautions d’emploi

Demandez toujours conseil à votre médecin avant de consommer un complément de glucosamine, en particulier si vous suivez un traitement médical ou si vous êtes actuellement malade (diabète, pré-diabète)

La glucosamine est fabriquée à partir d’extraits de crustacés. Il est donc théoriquement possible de subir une réaction allergique suite à la consommation d’un complément de glucosamine. Il vaut mieux éviter ce complément si vous êtes allergique aux fruits de mer et/ou aux crustacés (le Boswellia serrata est un complément alternatif intéressant.)

Contre-indications : allergies aux fruits de mer ou crustacés, grossesse, allaitement

Effets secondaires : flatulences, troubles gastro-intestinaux bénins

 

Posologie de la glucosamine

Pour combattre les douleurs articulaires liées à l’arthrose ou freiner la progression de la maladie, consommez 300mg à 500mg de glucosamine, trois fois par jour, pour une dose maximale de 1500mg/jour.

Plusieurs études ont montré que l’effet de la glucosamine dépend de la dose ingérée, et cela au moins jusqu’à 3000mg par jour. Cependant, il n’est pas prouvé que la glucosamine soit sans danger au-delà de 1500mg/jour, et il est donc prudent de ne pas dépasser cette limite pour éviter un empoisonnement.

Préférez le sulfate de glucosamine qui est la forme la mieux absorbée de ce complément.Le chlorhydrate de glucosamine (aussi appelé glucosamine HCL) est totalement inefficace !

La glucosamine doit toujours être ingérée pendant ou après un repas (jamais à jeun).

 

Recherche scientifique

Voici l’état de la recherche scientifique actuelle sur la glucosamine.

Il y a près de 190 études en rapport de près ou de loin avec cette molécule. Nous avons listés ci-dessous les effets constatés de la glucosamine sur le corps humain, répartis en deux groupes distincts : les effets confirmés, pour les effets qui sont démontrés et donc prouvés ; et les effets supposés, pour les effets qui sont en attente de preuve.

 

Effets confirmés

Le premier effet prouvé de la glucosamine est une diminution de la douleur, de l’ordre de 13 sur une échelle de 0 à 100 (0 étant l’absence de douleur et 100 étant une douleur maximale insoutenable). Cet effet n’a été constaté pour le moment que chez les patients atteints d’arthrose. On ne sait pas s’il pourrait y avoir une diminution de la douleur associée à d’autres maladies.

Également, un autre effet confirmé est la diminution des symptômes de l’arthrose : la maladie progresse moins vite (moins d’usure des cartilages), les douleurs sont atténués, etc. Cet effet n’est pas constaté chez les personnes qui utilisent le chlorhydrate de glucosamine.

 

 

Effets supposés

On constaterait une diminution du marqueur bêta-CTX, ce qui est un signe de moindre usure du cartilage. Cette diminution présupposerait un effet bénéfique à l’utilisation de la glucosamine chez la majorité de la population, pour prévenir l’usure du cartilage (y compris chez les sportifs et les personnes en bonne santé).

Un des effets secondaires de la diminution des symptômes d’arthrose pourrait être une augmentation de l’amplitude du mouvement, mesurée par exemple sur le genou ou le coude, lors d’exercices physiques.

Il y aurait une diminution des symptômes de la maladie de Kashin-Beck (MKB ou maladie des gros os) sous la forme d’une moindre usure du cartilage. Il pourrait donc y avoir un intérêt à supplémenter la glucosamine pour une personne atteinte de cette maladie (très rare en France).

Enfin, plusieurs signes préliminaires montrent que la glucosamine pourrait peut-être accélérer la récupération suite à une blessure cartilagineuse. Il manque une étude sérieuse pour le confirmer.

La glucosamine n’aurait aucun effet sur :

  • Le mal de dos
  • L’arthrose de l’articulation temporo-mandibulaire (mâchoire)

Tous ces effets (et absences d’effets) sont en attente de confirmation, plusieurs études sont en cours afin de déterminer le rôle de la glucosamine en particulier chez les sportifs.

 

Dernières choses à savoir

La combinaison de glucosamine soit avec du Boswellia serrata, soit avec du D-pinitol, deux autres compléments visant à soulager des douleurs articulaires, pourrait être plus efficace (sans certitude) que la glucosamine seule. Cependant cette augmentation d’efficacité serait de très faible magnitude (peu puissante).

Une autre combinaison qui pourrait être intéressante, non prouvée pour le moment, est la glucosamine et l’huile de poisson. En effet cette dernière contribue grandement à la santé des articulations – en plus d’autres effets très bénéfiques à la santé.

La marche à pied à hauteur de 3000 pas par jour a prouvé son efficacité pour atténuer les symptômes de l’arthrose aux genoux et aux hanches.

La combinaison de la glucosamine avec un anti-inflammatoire non stéroïdiens (AINS) tel que l’ibuprofène est efficace pour réduire les douleurs dues à l’arthrose. En d’autres mots, l’effet des AINS s’ajoute à celui de la glucosamine. Il peut donc être utile, cas de forte douleur, de combiner les deux.

Les personnes allergiques aux crevettes ne seraient pas allergiques à la glucosamine. On s’interroge encore actuellement sur les risques allergiques de la glucosamine.

Sources (en anglais) : Wikipedia, Examine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *