Spiruline

La spiruline est une algue non-toxique et un puissant anti-oxydant et anti-inflammatoire. Les bienfaits de la spiruline sont nombreux : réduction du cholestérol, des triglycérides sanguins, protection du foie, etc.

La spiruline est une algue originellement très prisée des végétariens en tant que source de protéines et de vitamine B12. Elle contient surtout de la phycocyanobiline, une molécule qui lui confère des pouvoirs antioxydants et anti-inflammatoires.

Sur cette page vous trouverez un récapitulatif de la recherche scientifique sur la spiruline. Vous découvrirez ainsi les effets prouvés de la spiruline, et vous pourrez savoir s’il est vraiment utile d’utiliser un complément de spiruline.

 

Résumé : ce qu’il faut savoir

La spiruline est une algue de couleur bleu-verte, fabriquée à partir d’une variété de bactéries spécifique non-toxique.

Originellement elle était utilisée comme source de vitamine B12 et de protéines. Cependant des études récentes ont montré que la vitamine B de la spiruline était mal absorbée pendant la digestion.

Le composé le plus intéressant de la spiruline est la phycocyanobiline, une molécule qui permet de produire un fort effet anti-oxydant et anti-inflammatoire. C’est un des compléments anti-oxydant les plus puissants (avec la vitamine E).

On commence actuellement à découvrir d’autres bienfaits à la spiruline. Elle améliorerait le cholestérol, les triglycérides, augmenterait la sensibilité à l’insuline, réduirait la pression artérielle, atténuerait les épisodes allergiques, pourrait renforcer le système immunitaire, et pourrait même aider à protéger le foie contre la cirrhose et la stéatose. Il pourrait également y avoir des avantages à utiliser la spiruline en musculation pour augmenter son endurance musculaire.

Ces dernières années, la recherche sur la spiruline s’est concentrée sur les effets protecteurs de cette algue sur le foie, le cerveau, les articulations et le système immunitaire. La spiruline est un complément alimentaire très prometteur.

 

Informations techniques

La spiruline est à la fois un complément alimentaire et un aliment. Elle est cultivée à partir d’arthrospira, un type de bactérie non-toxique.

La spiruline permet principalement d’améliorer son profil lipidique sanguin et de protéger son foie. On peut également l’utiliser pour de nombreux autres effets (détaillés plus bas sur cette page).

La spiruline interagirait avec certaines enzymes. On note une réduction de la production des enzymes CYP2C6, CYP1A2, et CYP2E1, et une augmentation de la production des enzymes CYP2B1 et CYP3A1.

 

Précautions d’emploi

Les effets secondaires de la spiruline sont une réaction allergique (rare) ou de la nausée.

De part son effet sur la régulation à la hausse ou à la baisse de certaines enzymes, il ne faut pas consommer de spiruline sans demander l’avis de son médecin lorsqu’on suit un traitement médicamenteux.

Par mesure de précaution, ne consommez pas de spiruline si vous êtes enceinte ou allaitez, si vous êtes sujet à la goutte, à un taux sanguin d’acide urique élevé, à des calculs rénaux.

 

Posologie : dosage recommandé

La dose standard de spiruline est de 1 à 3 grammes par jour. Il n’est pas recommandé de consommer plus de 10 grammes de spiruline par jour.

La prise de spiruline peut se faire en une fois ou plusieurs fois par jour.

 

Recherche scientifique

La spiruline est très étudiée. Il y a donc confirmation de plusieurs de ses effets. Pour autant, nous n’en savons pas encore assez pour pouvoir nous prononcer sur tous les effets supposés de la spiruline.

Voici un récapitulatif de ce que vous pouvez attendre d’une consommation régulière de spiruline.

 

Effets confirmés

Le premier effet confirmé d’une consommation de spiruline est la diminution de la lipoperoxydation. La spiruline est donc un anti-oxydant puissant, qui permet de limiter les dégâts causés à votre organisme par les acides gras insaturés.

On observe également une diminution des quantités de triglycérides sanguins, surtout chez les individus atteints du syndrome métabolique ou de comorbidités associées (diabète, hypertension, hyperlipidémie). Cette diminution est de l’ordre de 10 à 15% pour une consommation variant de 1 à 8 grammes par jour.

On constate par ailleurs une légère diminution du cholestérol total, couplé à une légère diminution du cholestérol LDL et à une légère augmentation du cholestérol HDL. Donc la spiruline aide à la fois à réduire le cholestérol sanguin, et aussi à améliorer le profil cholestérolémique (la proportion de « bon » cholestérol HDL par rapport au « mauvais » cholestérol LDL). Cet effet est très léger, et apparait surtout chez ceux qui ont des problèmes de cholestérol.

Enfin le dernier effet confirmé est une légère augmentation de l’endurance musculaire. Cet effet est très léger, et une étude trouve un résultat contradictoire avec celui de deux autres. Donc des études supplémentaires sont nécessaires pour identifier les bienfaits sportifs précis de la spiruline, et déterminer si la spiruline augmente réellement l’endurance musculaire (et de quelle manière).

 

Effets supposés

Une étude pourrait montrer une forte diminution de la rhinite allergique (rhume des foins), et plus particulièrement de la congestion nasale, de l’écoulement nasal, des éternuements et démangeaisons. Les personnes étudiées étaient satisfaites de la spiruline pour contrôler leurs allergies. Il faudra attendre une seconde étude pour confirmer cet effet.

Un deuxième effet supposé est une forte réduction de la graisse hépatique (graisse du foie). Cet effet apparait après 3 mois d’une consommation journalière de 4.5 grammes de spiruline, chez des patients en surpoids ou en obésité de plus de 30 ans (hommes et femmes), atteints de stéatose hépatique. On ne sait pas si cet effet s’applique à des personnes en bonne santé.

Parmi les effets moins puissants de la spiruline, on noterait tout d’abord une diminution de la pression artérielle de l’ordre de 11% et 6% respectivement pour les pressions systoliques et diastoliques. Cet effet apparaitrait après 4 à 6 semaines d’une consommation de 3,5g à 4,5g de spiruline par jour.

En plus d’une diminution démontrée de la lipoperoxydation (oxydation des lipides), on remarquerait également une diminution de l’oxydation globale (oxydation dans le corps en général). Une étude supplémentaire pourrait confirmer cet effet, et donc l’effet antioxydant de la spiruline.

Il pourrait y avoir une diminution des niveaux sanguins de HbA1c de l’ordre de 11%. Si cet effet venait à être confirmé, la spiruline serait un des complément les plus puissants pour combattre un niveau d’HbA1c sanguin trop élevé.

On constaterait une augmentation de la puissance musculaire dans une étude, de l’ordre de 20 à 30% de puissance maximale supplémentaire, chez des personnes non entrainées, et une augmentation moins prononcée (mais tout de même présente) chez les personnes déjà entrainées.

Il pourrait y avoir une diminution des symptômes de cancer de la bouche chez les fumeurs de tous âges. Les lésions seraient entièrement soignées chez plus de 40% des gens, après une consommation régulière de 1g de spiruline par jour pendant 1 an. La spiruline ne soignerait pas le cancer, mais elle aiderait à atténuer les symptômes de la maladie.

Plusieurs études montrent (séparément) une réduction de l’activité des lymphocytes NK, une augmentation de contenu des lymphocytes NK, et une augmentation de la réponse virale prolongée. Il s’agit de premiers signes encourageant qui pourraient plus tard servir à démontrer l’utilité de la spiruline pour renforcer le système immunitaire.

Lorsque la spiruline est combinée au zinc, il pourrait y avoir une diminution de l’intoxication à l’arsenic chez des personnes ayant été exposées à de l’eau contaminée en arsenic (et arrêtant cette consommation).

Ceux qui veulent mincir seront heureux d’apprendre que la spiruline pourrait légèrement diminuer le glucose sanguin, légèrement augmenter la sensibilité à l’insuline ainsi que la lipolyse (combustion des graisses). Cependant plusieurs études semblent montrer que la spiruline n’aurait aucun effet sur le poids à elle toute seule.

La spiruline pourrait légèrement diminuer les signes d’inflammation, elle influence les niveaux de cytokines qui sont des marqueurs sanguins d’inflammation. Cependant les scientifiques ne comprennent pas comment la spiruline agit sur ces niveaux de cytokines. Nous attendons donc plus de recherches pour connaitre les applications possibles de la spiruline sur l’inflammation.

Chez des personnes de plus 45 ans ayant un passé de problèmes d’anémie, on constate que la consommation de 3g de spiruline par jour pendant 12 semaines diminuerait légèrement le risque d’anémie et augmenterait légèrement la quantité de globules blancs dans le sang.

Enfin, la spiruline aurait absolument aucune effet sur la fatigue ni sur la quantité de globules rouges dans le sang.

 

Dernières considérations

La spiruline est un produit végétal riche en protéines (60 à 70% du poids sec).

Elle est un des seuls compléments ayant des preuves d’un effet détoxifiant. Si les résultats de l’étude sur la détoxification à l’arsenic sont confirmés, la spiruline pourrait bien devenir un complément permettant de réellement se détoxifier des métaux lourds. Les effets détoxifiants de la spiruline ont déjà été confirmés sur des rats, et restent à confirmer chez l’homme.

La spiruline montre d’ores et déjà des signes prometteurs pour la protection du cerveau contre la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer (ainsi que le traitement de ces maladies), et la protection quasi-absolue contre un accident vasculaire cérébral. La spiruline pourrait également améliorer les capacités cognitives chez les personnes âgées.

Sources (en anglais) : Wikipédia, Examine

2 réflexions au sujet de « Spiruline »

  1. Bonjour,

    Je suis une jeune maman de 45ans (petit garçon de 5ans) et je consomme de la spiruline à titre préventif pour son action antioxydant.
    Mes deux parents sont décédés d’un cancer à l’âge de 61 ans pour papa (cirrhose du foie) et de 65 ans pour maman (cancer du colon) et c’est à titre personnel, après lecture de plusieurs articles que j’ai décidé de consommer de la spiruline.
    Je prends deux comprimés de 500mg le matin (Metagenics « Spirulina »).
    J’aimerais savoir si je peux continuer à consommer de la spiruline de manière continue ?
    Dois-je faire des temps de pause ?
    Dois-je augmenter ma consommation pour une efficacité optimale ?

    Merci d’avance pour vos conseils et votre bienveillance,

    Madame DIAZ

  2. où sont les sources de tous ces miraculeux effets de la spiruline?
    le recul sur cette cyanobactérie est très faible et comme tout niveau produit, on n’en voit d’abord que les avantages

    j’ai pris de la spiruline par cure de 3 mois à faible dose (2g à 4g max par jour). résultats: GAMMA-GT explosé deux fois au dessus de la normes, ferritine au dessus de la norme;, la spiruline fait forcer le foie qui ne peut évacuer la grande quantité de fer qu’il contient. les gamma-gt ne sont jamais descendu tant que je n’ai pas compris que cela venait de la spiruline, ils sont revenus à la normale 3 mois après l’arrêt de la spiruline.
    Donc, oui, la spiruline donne la pêche, je l’ai expérimenté, augmente les capacités d’endurance (crossfit), mais on ne connait pas encore les effets indésirables et ce que j’ai expérimenté sont peut-être l’arbre qui cache la forêt, donc soyer méfiant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *