Zinc

Le zinc est un minéral essentiel, il renforce le système immunitaire et agit comme un antioxydant sur l’organisme. Il est surtout utilisé pour diminuer les chances de tomber malade, et pour maintenir sa testostérone à un niveau sain.

Sur notre page vous allez découvrir un récapitulatif de la recherche scientifique sur les bienfaits du Zinc. Nous vous expliquons quels sont les effets démontrés (prouvés) du Zinc, ceux qui ne le sont pas, et comment utiliser un complément alimentaire de Zinc pour améliorer votre santé. Le sujet de la crème de Zinc sur la peau est également abordé.

 

Résumé : ce qu’il faut savoir

Le zinc est un minéral essentiel, c’est-à-dire que le corps ne peut pas le fabriquer, il faut donc en consommer régulièrement. On trouve du Zinc uniquement dans l’alimentation, et en majorité dans certains aliments riches en Zinc comme les huîtres, le foie de veau, le bœuf ou encore les légumineuses. On peut également consommer un complément alimentaire de Zinc pour combler une déficience.

Le Zinc est éliminé par sudation (dans la sueur). La plupart des athlètes sont déficients en Zinc, et bénéficient d’une alimentation riche en Zinc (ou d’un complément de Zinc) à la fois pour combler cette déficience et pour rétablir leur niveau de testostérone sanguin normal.

À doses habituelles (cure de Zinc), il augmente les niveaux de testostérone (dans certains cas), il réduit le risque de contracter une maladie simple (comme un rhume), il accélère le rétablissement chez une personne déjà malade, il est antioxydant, et il contribue aussi à la santé de la prostate.

À fortes doses (charge de Zinc), il participe à la régénération des cellules de l’intestin et peut également réduire les concentrations d’œstrogènes dans le sang (c’est un inhibiteur de l’aromatase).

Il est souvent prescrit et utilisé pour combattre les symptômes de l’acné (sous le nom de Rubozinc), mais ses effets contre l’acné sont très variables (incertains) et de faible magnitude (peu puissants).

La carence en Zinc est peu fréquente, elle est grave et on peut la prévenir facilement avec une consommation régulière d’aliments riches en Zinc ou d’un complément de Zinc à dose modérée. Attention à ne pas confondre la carence de Zinc (une maladie) avec le manque de Zinc (aussi appelée déficience en Zinc) qui est beaucoup plus légère.

 

Autres – divers

Le Zinc est un complément de type minéral essentiel. Il est efficace pour renforcer le système immunitaire et hormonal.

On peut le combiner avec des catéchines de thé vert pour améliorer son absorption.

Il ne faut pas le consommer en combinaison avec du fer à jeun, ni avec de l’acide chlorogénique (présent notamment dans le café).

Aussi connu sous le nom de : Rubozinc (médicament), Granions de zinc (médicament), sulfate de zinc, gluconate de zinc, picolinate de zinc, citrate de zinc, acétate de zinc, lactate de zinc, oxyde de zinc, monométhionine de zinc, pyrithione de zinc, Zn

 

Précautions d’emploi

Demandez toujours conseil à votre médecin avec de consommer un complément de Zinc, surtout pour une consommation à dose élevée et/ou continue, ou si vous suivez un traitement médical, ou si vous n’êtes pas en bonne santé.

Pour un prise de Zinc à long terme, nous vous conseillons de le consommer avec un complément de cuivre afin d’atténuer le risque de carence en cet autre minéral.

Les effets secondaires du Zinc à dose habituelle sont : des troubles digestifs bénins, de la nausée (à cause du gout des pastilles), une perte d’odorat potentiellement irréversible (lorsqu’il est administré sous forme de gel nasal).

Les effets secondaires du Zinc à haute dose sont : carence en cuivre, diarrhée, irritation intestinale, nécrose du tubule rénal, néphrite interstitielle. Il n’est pas conseillé de consommer du Zinc à haute dose.

 

 

Posologie du Zinc

On distingue deux doses de Zinc : la dose habituelle (ou dose de cure) comprise entre 5mg et 40mg par jour, et la dose élevée (ou dose de charge) comprise au-delà de 40mg et jusqu’à 100mg par jour.

Nous vous recommandons de consommer 10mg de Zinc par jour comme préventif, et 30mg de Zinc par jour pour combler une déficience. On peut consommer jusqu’à 100mg de Zinc par jour pour charger son corps en cas de forte déficience/carence, cependant cela n’est recommandé ni pour la plupart des gens ni pour une durée prolongée au-delà de 2 mois.

Optez toujours pour une dose de Zinc modérée pour éviter les problèmes de santé, le Zinc pouvant être toxique à long terme lorsqu’il est consommé en doses trop élevées.

Le Zinc est digéré de la même manière que le calcium, le fer et le magnésium, et la limite journalière d’absorption de ces nutriments est de 800mg. Attention donc à ne pas dépasser un apport total de ces 4 nutriments supérieur à 800mg par jour.

 

Recherche scientifique

Voici le récapitulatif de la recherche scientifique sur le Zinc. Vous trouverez un détail de ses effets prouvés (démontrés) et supposés (non sûrs).

Nous vous recommandons d’utiliser un complément uniquement pour les effets démontrés, et de choisir un complément différent pour les effets supposés afin de ne pas gaspiller votre argent.

 

Effets confirmés du Zinc

Le premier effet prouvé du Zinc est une augmentation du taux de testostérone, chez les personnes fatiguées par de l’exercice intensif et/ou déficientes en Zinc. Cette augmentation de la testostérone se manifeste uniquement si une de ces conditions est remplie.

Un deuxième effet du Zinc, encore une fois chez les personnes déficientes, est une diminution de la lipoperoxydation. Le Zinc est donc légèrement antioxydant et vous aide à contrer les effets néfastes des acides gras insaturés sur votre système cardiovasculaire.

Le Zinc réduit la dépression chez les personnes atteintes et traitées pour la dépression clinique, et pour qui le traitement n’est pas efficace. Pour les personnes qui répondent au traitement antidépresseur, ou qui ne sont pas traitées, l’effet du Zinc est toujours présent mais il est dérisoire. Le Zinc n’est pas le médicament antidépresseur du futur !

On constate une légère diminution des symptômes de l’acné, celle-ci est de faible magnitude pour des doses allant de 30mg à 130mg de Zinc par jour (l’augmentation de la dose ne change rien).

Il y a également une diminution du taux de glucose sanguin et de cholestérol LDL (« mauvais » cholestérol) chez les personnes atteintes d’obésité déficientes en Zinc. On ne sait pas si cet effet se manifeste chez des personnes en bonne santé.

La consommation de Zinc entraine une réduction du taux d’insuline dans le sang. Cette réduction pourrait être couplée à une augmentation de la sensibilité à l’insuline (sans certitude).

On remarque une diminution de la sévérité de la mucosite, chez des personnes atteintes de cancer et qui suivent un traitement par chimiothérapie ou radiothérapie. Cependant le Zinc n’influence pas la présence de la mucosite (seulement sa sévérité).

Enfin on constate une diminution du taux d’IGF1 et une augmentation du taux de protéine C réactive.

Le Zinc ne change absolument rien à la pneumonie.

 

Effets supposés du Zinc

Un premier effet supposé du Zinc serait la réduction des symptômes du Psoriaris, suite à l’application d’une crème contenant 0,25% de Pyrithione de Zinc sur les zones touchées, deux fois par jour pendant 3 mois. Les lésions seraient réduites de plus de 70% en fin de traitement.

Un autre effet supposé remarquable du Zinc serait la disparition des verrues, suite à l’application d’une crème contenant 10% de Sulfate de Zinc sur celles-ci. On constaterait la disparition totale des verrues chez 80% des gens.

Il pourrait y avoir un effet de réduction de la fréquence d’épisode maladif, c’est-à-dire une réduction des chances de tomber malade du rhume ou d’infections courantes, lors de la consommation de Zinc chez des personnes déficientes.

Le Zinc pourrait atténuer la cirrhose hépatique chez tous les patients atteints de cette affection. Cela serait dû à l’effet « chasseur de cuivre » du Zinc, qui permettrait ainsi au foie de mieux fonctionner.

Le Zinc pourrait augmenter les niveaux d’hormones T3 et T4 pendant une période d’effort prolongé (lorsque les niveaux de ces deux hormones chute naturellement). L’utilité de cet effet du Zinc est difficile à concevoir.

On remarquerait une augmentation du temps de réaction (c’est-à-dire de moins bons réflexes) chez les personnes qui consomment un complément de Zinc pour corriger un manque. Si votre sport repose entièrement sur vos réflexes, il faut en tenir compte. La perte de réflexe serait cependant très légère.

On constaterait une légère augmentation du bien-être, et une réduction des symptômes d’agression comme « effet secondaire » de cette influence sur le bien-être. Il serait tout à fait possible que le Zinc ait ces effets même en l’absence d’un manque de Zinc.

Il y aurait une diminution du poids et une amélioration de la dentition (réduction de la plaque), chez les enfants en manque de Zinc à qui on administre un complément de Zinc. Ces deux effets pourraient s’appliquer chez les adultes.

Il y aurait une amélioration des performances cognitives, ainsi qu’une accélération du rétablissement, chez des personnes ayant souffert d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Cet effet ne s’appliquerait probablement pas aux patients ayant des niveaux de Zinc normaux, ou à personnes en bonne santé.

On remarquerait une amélioration de la fertilité et une augmentation de la concentration en spermatozoïdes, chez les hommes atteints d’infertilité et ayant un faible niveau de testostérone. Cet effet ne s’appliquerait pas aux hommes qui ont déjà des niveaux de testostérone normaux.

Il y aurait une diminution de la digestion du fer lorsqu’au moins 10mg de Zinc sont consommés conjointement avec au moins 10mg de fer sur un estomac vide. L’effet ne s’appliquerait pas pendant un repas, ou lorsque ces minéraux sont consommés sous forme alimentaire.

Lors de la consommation de Zinc pour corriger une carence, on pourrait constater, au niveau de la concentration sanguine, les changements suivants :

  • Une augmentation de l’apolipoprotéine A
  • Une diminution de l’apolipoprotéine B
  • Une augmentation de la Dihydrotestosterone (DHT) et de la testostérone bio-disponible
  • Une diminution de l’interleukine 2 (IL-2) et de l’interleukine 6 (IL-6)
  • Une augmentation de la leptine
  • Une augmentation du Facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF)
  • Une augmentation du Facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-Alpha)
  • Une diminution du cholestérol total
  • Une augmentation de l’hormone lutéinisante (LH/ICSH)

 

Les symptômes de certaines maladies seraient atténués avec des doses plus fortes de Zinc :

  • Une diminution des symptômes d’acouphène avec 50mg de Zinc par jour
  • Une diminution du prurit (démangeaisons) avec 440mg de Sulfate de Zinc chez des personnes traitées par hémodialyse.
  • Une diminution des symptômes de trouble obsessionnel compulsif (TOC) avec 220mg de Zinc (deux fois par jour) en association avec un traitement de référencement (par fluoxetine)

 

Voici les facteurs sur lesquels le Zinc n’aurait aucune influence :

  • Le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (chez les enfants)
  • Le débit sanguin
  • La pression artérielle
  • L’oxydation générale
  • Le cholestérol HDL (« bon » cholestérol)
  • Le taux de nitrate sanguin
  • Les symptômes de la rosacée
  • Les triglycérides
  • Le risque d’infection des voies respiratoires supérieures
  • La masse graisseuse
  • L’hormone folliculo-stimulante
  • La prolactine
  • Le taux de sulfate de DHEA

Comme on peut le constaterait, le Zinc aurait des effets sur de nombreux aspects importants de la santé. Son utilité serait surtout la correction d’une carence en Zinc qui permettrait une cascade d’effets.

Il faut garder en tête que de nombreux effets ci-dessus sont imprécis (on ne sait pas exactement comment ils agissent), et surtout qu’ils ne sont pas confirmés.

Sources (en anglais) : Wikipedia, Examine

5 réflexions au sujet de « Zinc »

  1. Bonjour,

    Je viens d acheter du zinc en ampoule.
    Il est écrit :
    gluconate de zinc : 0,470mg –
    quantité correspond en zinc : 0.0674mg….

    Du coup, je me demande si cela couvre l apport journalier recommander de 15mg/jour ?

    Je ne trouve pas sur internet et le pharmacien ne sait pas me répondre… j’espère que vous le pourrez !

    Cordialement,

  2. Ce que je ne comprend pas c’est quand vous dites que le zinc augmente la DHT alors que beaucoup d’avis affirment le contraire.On l’utilise pour les troubles de la prostate donc pourquoi si ce n’est pour ihiber l’enzymz 5alphareductase?

  3. Bonjour, quelle difference entre oxide de zinc et gluconate de zinc ,pour traiter l’ acné et pour une peau en bonne santé quels zinc faut il prendre et en quel quantité, merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *