Vitamine C

La Vitamine C (ou acide ascorbique) est une vitamine essentielle. Le plus souvent on recommande de consommer de la Vitamine C en cas de rhume. Elle est également un antioxydant léger. La vitamine C est présente dans les fruits, elle est très abordable sous forme de complément alimentaire.

Sur cette page nous vous présentons un récapitulatif de la recherche scientifique sur la vitamine C. Vous découvrirez les effets prouvés de cette vitamine (et ceux qui ne le sont pas), ce qui vous permettra ensuite de choisir d’en consommer ou de consommer un complément alimentaire différent.

Le sujet de la crème de Vitamine C pour la peau n’est pas abordé.

 

Résumé : ce qu’il faut savoir

La vitamine C est une vitamine essentielle, c’est-à-dire une vitamine que le corps ne peut pas fabriquer. Il faut donc en consommer régulièrement pour ne pas en manquer. Le manque de Vitamine C peut causer une perte de d’appétit et de la fatigue, la carence en vitamine C provoque quant à elle une maladie appelée le scorbut.

On retrouve de la Vitamine C naturelle dans les fruits principalement. Les aliments riches en vitamine C sont la goyave, le cassis, le poivron rouge ou jaune, le kiwi, l’orange, le litchi, le brocoli, la papaye, le pamplemousse, les fraises. On peut également consommer un complément alimentaire de Vitamine C pour des effets identiques.

La vitamine C permet de guérir plus rapidement d’un rhume, et de prévenir le risque de tomber malade du rhume chez les sportifs (pour les non-sportifs on lui préfèrera le Ginseng). Elle est également étudiée pour ses effets sur le bien-être (en particulier la dépression) et la pratique sportive (en particulier la fatigue).

La combinaison de Vitamine C et de Zinc ou de Fer pourrait améliorer sa digestion (absorption).

Elle est aussi connue sous le nom de : Acide ascorbique, Acide l-ascorbique, Ascorbate, Vitamine C UPSA (médicament), Ascorbate de calcium, Ascorbate de potassium, Ascorbate de sodium

Il ne faut pas la confondre avec : Acide L-Thréonique (métabolite)

 

Précautions d’emploi

Demandez toujours conseil à votre médecin avant de consommer un complément de Vitamine C, surtout si vous suivez un traitement médical ou si vous n’êtes pas en bonne santé.

La consommation de vitamine C est relativement sans danger. Si vous consommez trop de Vitamine C, votre intestin ne l’absorbera tout simplement pas, et vous pourriez avoir de légers troubles digestifs bénins comme de la diarrhée.

Il n’existe aucune contre-indication à l’utilisation de Vitamine C aux doses recommandées.

 

Posologie de la vitamine C

Pour combattre le rhume, consommez 1000mg (1 gramme) de Vitamine C par jour pendant toute la durée du rhume. Il est important de commencer à prendre de la Vitamine C dès l’apparition des premiers symptômes pour que le rhume dure moins longtemps.

Pour combattre le risque de tomber malade d’un rhume, si vous êtes sportif, consommez 1000mg de Vitamine C par jour, en continu pendant la période de risque.

La carence de Vitamine C est très rare de nos jours, car la plupart des gens consomment déjà une quantité suffisante de Vitamine C pour combler leurs besoins (100-200mg/jour).

Il n’existe à ce jour aucune preuve pour l’efficacité de la Vitamine C à haute dose (2000mg plusieurs fois par jour). Il pourrait y avoir des risques de toxicité. Une cure de vitamine C à dose de 1g/jour semble plus prudente.

 

Recherche scientifique

La Vitamine C est très étudiée pour ses effets antioxydants protecteurs pour l’ensemble du corps humain. Voici un détail des effets trouvés par les chercheurs lors d’études scientifiques de la Vitamine C. On fait la différence entre un effet confirmé (certain) et un effet supposé (non prouvé).

 

Effets confirmés de la Vitamine C

Un premier effet confirmé de la vitamine C est la réduction de l’oxydation générale. Cette réduction est modeste et parfois non présente. Dans des cas rares et précis, la Vitamine C agit comme un pro-oxydant (favorise l’oxydation). On utilise rarement la Vitamine C pour cet effet, il s’agit surtout d’un effet recherché par les chercheurs pour mener leurs études.

Les autres effets prouvés de la Vitamine C sont liés aux propriétés antioxydantes de cette vitamine :

  • Une légère diminution de la lipoperoxydation (oxydation des lipides)
  • Une variation du cortisol à l’effort (augmentation pour un usage pro-oxydant, diminution pour un usage antioxydant) sans effet sur le cortisol au repos
  • Une diminution des dommages musculaires
  • Une augmentation du débit sanguin, constatée chez des personnes atteintes d’une réduction du débit sanguin (il pourrait également y avoir une augmentation de la microcirculation)

La Vitamine C n’a aucune influence sur les paramètres suivants :

  • La capacité à l’effort aérobique
  • Les défenses immunitaires suite à l’effort
  • L’inflammation
  • Les effets du tabac

Comme vous pouvez le voir, les effets prouvés de la Vitamine C sont assez limités. Son influence sur le rhume par exemple n’est pas encore prouvée. Il figure dans la liste des effets supposés de cette Vitamine (ci-dessous).

 

Effets supposés de la Vitamine C

On pourrait constater une réduction de la fatigue générale, ainsi qu’une réduction du rythme de fatigue perçu à l’effort. Ces effets ont été observés chez des adultes atteints d’obésité à qui on a prescrit un entrainement sportif et de la Vitamine C. On ne sait pas si cet effet s’appliquerait également à des personnes en bonne santé. Des études supplémentaires sont nécessaires.

Toujours sur le plan sportif, il y aurait un effet de réduction des courbatures suite à l’effort lorsque la Vitamine C est consommée à des doses de 3 grammes par jour. Cet effet serait de faible magnitude (peu puissant) et uniquement constaté à des doses élevées (non conseillées).

Il pourrait y avoir également une réduction de l’adaptation à l’effort (progression plus lente). Cet effet serait dû à la diminution des dommages musculaires qui sont eux prouvés. Il s’agirait d’un effet dû aux caractéristiques des antioxydants en général – et pas d’un effet propre à la Vitamine C.

On constaterait une augmentation du bien-être général. Cet effet est constaté chez des personnes hospitalisées à qui on administre de la Vitamine C. Il pourrait donc ne se manifester lorsque la Vitamine C est utilisée conjointement à la guérison d’une maladie.

L’utilisation de Vitamine C à des doses de 3 grammes par jour pourrait augmenter la fréquence des rapports sexuels de 4 fois par mois à 14 fois par mois, sans influence sur la masturbation. Il faut prendre cette information avec un grain de sel, l’étude ayant été mené par un laboratoire pharmaceutique.

Il y aurait une diminution des symptômes de la vaginose bactérienne, lorsque la Vitamine C est administrée sous forme de comprimé vaginal.

On constaterait peut-être une augmentation de la densité minérale osseuse, sous la forme d’une réduction de la perte de minéraux osseux, chez des femmes de plus de 55 ans. Cet effet est propre à tous les antioxydants, et ne serait pas spécialement très puissant avec la Vitamine C.

Enfin il y aurait une diminution des taux sanguins de protéine C réactive, information utile à tous ceux qui cherchent à se protéger des accidents cardiovasculaires.

La Vitamine C ne changerait rien aux paramètres qui suivent :

  • La dépression
  • La masse graisseuse
  • Le poids total
  • La lipolyse
  • La glycémie
  • Le cholestérol total, HDL et LDL
  • Les triglycérides
  • Les niveaux d’HbA1c
  • Les palpitations cardiaques
  • La sensibilité à l’insuline
  • La durée de l’épisode maladif
  • Le risque de pré-éclampsie
  • Le risque de cataracte
  • La qualité du sperme
  • Le risque de naissance spontanée
  • Le risque d’infection des voies respiratoires supérieures
  • Le VO2 max
  • Les niveaux d’Interleukine 6 (IL6)
  • Les symptômes d’arthrose

On dénote quelques effets intéressants qui pourraient être prometteurs s’ils s’avèrent confirmés par de futures études supplémentaires. La durée du rhume semble faire exception à l’absence de durée de maladie (on ne sait pas encore pourquoi ni comment).

 

Dernières choses à savoir

Si vous suivez un régime pauvre en sodium (sel), évitez la Vitamine C sous sa forme d’Ascorbate de sodium (aussi appelé Sodium Ascorbate) qui est très riche en sodium. Le type de Vitamine C contenu dans votre complément est inscrit dans la liste des ingrédients au dos de la boite (ou sur la page de description du produit).

En milieu médical on a déjà constaté à de nombreuses reprises une Néphropathie aiguë à l’oxalate (maladie rénale) lors de l’injection en intraveineuse de doses extrêmement élevées de Vitamine C (plus de 30 grammes). Cette affection est réversible lorsqu’elle est traitée rapidement, ne s’applique pas aux doses habituelles, et ne s’appliquerait pas aux doses administrées par voie orale (complément alimentaire) car l’assimilation est différente (digestion).

Sources (en anglais) : Wikipedia, Examine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *